Abraham Laboriel Senior a choisi StageSource L3t pour sa basse
    Bookmark and Share

Durant son enfance à Mexico, Abraham Laboriel n’aurait jamais imaginé devenir un jour le bassiste de studio le plus populaire de la planète, avec plus de 4.000 enregistrements à son actif. Ayant à l’origine une formation de guitariste classique, Laboriel est passé à la basse à 24 ans et a entamé une carrière fulgurante aux côtés d’artistes tels que Stevie Wonder, Madonna, Michael Jackson, Larry Carlton et bien d’autres. Après d’innombrables expériences, Laboriel a décidé de renoncer aux amplis de basse traditionnels et a opté pour l’enceinte full range StageSource L3t qui lui offre la précision sonore nécessaire pour donner toute sa mesure à son expressivité.

Comment ton enfance à Mexico a-t-elle marqué ta carrière de musicien?
Mes parents sont des Garifunas du Honduras, une peuplade ayant une culture musicale propre extrêmement riche. Mon père était un excellent guitariste, compositeur et interprète qui se produisait dans toute l’Amérique latine et maîtrisait tous les rythmes locaux. Il m’a appris la guitare et les rythmes latinos.

Mon frère aîné, Johnny, était une grande star du rock’n roll à Mexico dans les années 1950. De nombreux labels américains lui envoyaient leurs derniers hits pour qu’il les traduise en espagnol et en fasse des covers. Dès mon plus jeune âge, j’ai eu accès aux plus grands hits et j’ai commencé à les accompagner. J’ai aussi découvert le jazz et j’en suis tombé amoureux. Dans les coulisses de la salle Bellas Artes, j’ai pu rencontrer Dizzy Gillespie, Dave Brubeck, Oscar Peterson, The Modern Jazz Quartet et bien d’autres artistes.

Pourquoi es-tu passé à la basse?
En partie à cause d’un handicap: enfant, j’ai perdu l’extrémité de mon index gauche dans un accident. Cela a entravé fortement mon évolution technique sur la guitare. Fin des années 1960, j’ai commencé à faire des essais sur la basse au Berklee College et c’est ainsi que j’ai découvert ma voix.

Pourquoi la basse est-elle si importante sur le plan musical?
La basse ancre le rythme et redéfinit les harmonies. Dans les cultures musicales occidentales, elle joue un rôle éminent et ce, depuis la basse continue de Bach. D’ailleurs pour moi, bassiste, Bach reste mon grand exemple. Même dans ses pièces solo comme les Sonates non accompagnées, la fonction de la basse est sous-entendue dans la mélodie.

Quels avantages présente un système full range comme la StageSource L3tpar rapport à ampli de basse traditionnel?
Le son est tellement clair! En tant qu’êtres humains, nous avons un rapport analogique au son et la StageSource L3t offre une clarté sonore et une définition que l’oreille ressent comme particulièrement agréable.

Comment configures-tu ta StageSource L3t?
En général, l’égalisation est neutre mais pour les morceaux extrêmement doux, j’active la modélisation acoustique Variax. Comme mode Smart Speaker, je choisis «Floor Monitor» ou «Playback» car ces modes génèrent un gros son bien gras, sans coloration. L’enceinte a un son extrêmement naturel et puissant. Les crêtes de dynamique sont admirablement restituées, sans la moindre distorsion.

Tu as joué avec d’innombrables installations au fil des ans. La StageSource L3t offre-t-elle quelque chose que les autres n’ont pas?
Le son de la StageSource L3t est de qualité studio: extrêmement clair et net avec une réserve énorme. Loin d’entraver mon expressivité, la L3t la nourrit plutôt par la pureté même de la restitution sonore. Je ne suis pas limité. La StageSource L3t reproduit à la perfection mes intentions musicales.

Que penses-tu du son de la StageSource L3t?
Le son est phénoménal. Je peux enfin m’intégrer parfaitement dans l’ensemble sonore des autres musiciens sans faire le moindre compromis.

J’ai récemment emmené ma StageSource L3t à un tournage vidéo. Bien que l’enregistrement soit direct, les ingénieurs du son aimaient tellement le son de la L3t qu’ils l’ont aussi capté au micro – c’est te dire à quel point il est bon! Pour la vidéo définitive, ils utiliseront un mélange du signal direct et du signal capté au micro.

Tu as utilisé la guitare Variax au studio. Qu’en penses-tu?
Pour moi, la Variax est un don du ciel. J’adore jouer de la guitare et je trouve fantastique qu’avec un seul instrument et une même réponse, je puisse utiliser des sons et des accordages complètement différents. Cela me permet de gagner un temps fou au studio!