Dino Cazares de Fear Factory délivre un son énorme tout en voyageant léger avec Line 6
   


Dino Fear FactoryDepuis la sortie de l’album «The Industrialist» en juin, le groupe industrial metal Fear Factory a parcouru le monde de San Francisco à la Suède. Avant d’embarquer pour la deuxième partie de la tournée «World Industrialist», Cazares nous explique comment il parvient à obtenir un son énorme tout en voyageant léger: il utilise un processeur multi-effet POD® HD Pro et un système sans fil numérique Relay® G90 de Line 6®. Cazares branche directement son POD HD Pro au système de sonorisation et n’a donc pas besoin d’enceintes sur scène.

Cela fait des années que tu travailles avec du matériel Line 6. Comment l’as-tu découvert?

Nothing was really turning me on until I tried the FlextoneC’était en 1998, durant une tournée de Fear Factory aux USA. Nous avions un vieux camion qui contenait tout notre matériel d’éclairage plus tous nos instruments que nous avions garé devant notre hôtel dans le New Jersey. Nous avons été réveillés par un coup de téléphone nous annonçant que le camion avait été volé avec tout notre matos. Nous avions tout perdu – il y en avait pour environ 1 million de dollars… Heureusement que nous étions assurés!

Il nous a tout de même fallu un moment pour nous remettre de cette perte. J’ai fini par me rendre dans un Guitar Center pour essayer plusieurs amplis. Rien ne me tentait vraiment jusqu’à ce que j’essaie la tête Line 6 Flextone. Dès que j’ai commencé à jouer, ça été le coup de foudre. C’était fantastique! Je l’utilise d’ailleurs toujours.

Depuis, j’achète chaque année ou tous les deux ans ce qui sort de chez Line 6: le Flextone, le Flextone II, le POD Pro, le PODxt, le POD X3 et le nouveau POD HD.

Tu es visiblement un grand fan du POD. Qu’est-ce qui te plaît particulièrement?

Nous voyageons en permanence dans le monde entier et j’aime emporter «mes» sons avec moi. Quand on loue du matériel, on n’est jamais vraiment sûr de ce que l’on aura. Tu trouves parfois l’ampli que tu as demandé dans un état lamentable.

Avec un POD HD, par contre, tu es certain d’obtenir le bon son. Il est toujours fidèle à lui-même. En règle générale, je branche le POD directement aux consoles de façade et de retour.

I'm using a POD direct to the PAPour les tournées, c’est idéal. J’ai intégré mon POD HD Pro et un système sans fil Relay G90 dans un rack 4U. Tout ce dont j’ai besoin pour le studio et la scène, je peux l’emporter dans l’avion.

Autre grand avantage du POD HD et du G90: ils peuvent être branchés à une prise 220/240V. Il suffit de changer de câble ou d’utiliser une fiche adaptatrice. Je n’ai pas besoin de transfos.

Utilises-tu aussi le POD en studio?

Quand j’ai commencé à travailler en studio sur le dernier album, j’ai ajusté quelques presets du POD que j’utilisais sur scène. L’ingénieur du son a un peu retravaillé mon son durant le mixage et j’ai intégré ces changements dans mon POD. Je peux enfin jouer sur scène avec les sons exacts de l’album.

Quelle est la base de ton son live?

Ce que j’aime particulièrement dans le POD HD Pro, c’est la possibilité d’utiliser deux têtes simultanément. J’utilise souvent deux têtes: les modèles «Cali Tread» et «ANGEL F-Ball» [note de la rédaction: «Cali Tread» est basé* sur un Mesa/Boogie® Dual Rectifier® Solo de 2001 et «ANGEL F-Ball 100» sur* un ENGL Fireball 100]. L’égalisation des deux modèles est souvent légèrement différente. Le modèle «F-Ball» a un peu plus de graves et se charge de la pression.

My favorite feature of the POD HD Pro is that you can run two heads at onceTous les traitements se font au sein du POD HD: le signal d’entrée passe par un compresseur et un léger gate, juste de quoi couper le bruit. J’ai ensuite le «Screamer» réglé à fond pour obtenir un bon médium [note de la rédaction: le modèle «Screamer» est basé sur* un Ibanez® Tube Screamer®].

Le signal est envoyé à un autre gate puis à un égaliseur de studio pour régler la réponse en fréquence avant de repasser encore par un autre égaliseur – le tout dans le POD! C’est tout. Je règle souvent la balance stéréo sur 25% à gauche et 25% à droite. J’augmente le volume et le son est incroyable. Les deux modèles d’amplis sont envoyés à un modèle d’enceinte «412 Tread V-30» et captés par un modèle de micro Shure 57 hors axe – toujours dans le POD [note de la rédaction: «412 Tread V-30» est basé sur* une enceinte Mesa/Boogie® 4x12” avec haut-parleurs Celestion® Vintage 30]. Le son est d’enfer.

Regarde n’importe quelle vidéo de Fear Factory postée en 2012 sur YouTube et tu sauras de quoi je parle! Mon technicien son adore aussi cette approche car il n’y a rien de plus simple. Il se contente généralement de pousser le volume et peut-être d’ajouter un truc ou l’autre mais rien d’exceptionnel. En général, le technicien de la console retour me demande juste un signal neutre. Et c’est tout. Dans 99% des cas, je n’ai pas besoin de faire le moindre réglage sur le POD.

Peux-tu nous dire comment tu règles tes presets pour un concert?

Pour notre programme standard, il me faut 4 presets, utilisant chacun un ampli différent. Pour des concerts plus expérimentaux, j’utilise 8 presets.

Mon preset principal est mon son de guitare principal, mon son de rythme. Ensuite, j’ai le son solo. Je me suis programmé un effet de filtre que j’utilise dans de nombreux morceaux avec le modèle «Bomber Uber» [note de la rédaction: modèle basé sur* un Bogner® Uberschall de 2002].

Cela donne un son très bizarre car il coupe pratiquement tout le grave et produit un splendide effet «LoFi» – un peu comme un vieux transistor AM. Le preset contient en plus un delay et quelques modulations que je peux utiliser si nécessaire. J’ajoute parfois aussi de la réverb et d’autres effets bizarres. J’utilise le pédalier Line 6 FBV Shortboard pour piloter ces effets du pied.

J’ai aussi un son «clean» très cool que j’utilise pour différents morceaux avec le modèle «Blackface ‘Lux» [note de la rédaction: modèle basé sur* un Fender® Deluxe Reverb®] de 1964]. Il y a plusieurs delays, un compresseur assez drastique et un effet chorus très large.

POD is a lot more user friendlyComparé à d’autres processeurs de guitare haut de gamme, quelle place occupe le POD à ton avis?

L’Axe-Fx de Fractal Audio fait beaucoup parler de lui. C’est évidemment un excellent système mais, au point de vue son, je n’entends aucune différence avec le POD HD. Par contre, la programmation prend nettement plus de temps sur l’Axe-Fx. Je l’ai essayé et il m’a fallu deux semaines pour programmer un son alors qu’il me faut à peine 10 minutes sur le POD.

A mon avis, le POD est beaucoup plus simple à utiliser. Il est très direct. L’Axe-Fx utilise son propre langage qu’il faut d’abord maîtriser. Et il a beaucoup de paramètres inutiles. Il faut donc un temps fou pour trouver un son.

A un moment, j’ai eu un Axe-Fx et un POD HD. Le premier m’a coûté $2000 et n’est probablement utilisé que parce que quelqu’un comme Dweezil Zappa a dit qu’il le trouvait cool. Avec le POD HD, par contre, tu en as pour ton argent.

I put my money in my pocketQuand le premier POD HD est sorti, je m’en suis tout de suite procuré un et je l’ai comparé à l’Axe-Fx. J’ai ensuite revendu l’Axe-Fx et fait une bonne affaire.

Cela fait un moment que tu utilises le système sans fil numérique Line 6. Comment l’as-tu découvert?

Durant les premiers concerts de Fear Factory en 1992, je voulais être libre de parcourir la scène et j’ai donc utilisé un système sans fil analogique bon marché qui, je l’admets, ruinait mon son. En 1995 ou ‘96, nous avons rencontré le patron d’une société appelée X-Wire et accepté de servir de cobayes pour ses systèmes. Le système était super car il ne changeait absolument rien au son. Nous l’avons utilisé durant des années et quand j’ai appris que Line 6 avait racheté X-Wire, j’ai été ravi.

Quand le système Relay est sorti, j’ai d’abord eu le G30 puis le G50. Et maintenant, j’utilise le G90. Il a subi son baptême du feu en Europe où nous avons joué sur des scènes immenses. C’est inimaginable comme certaines scènes peuvent être gigantesques là-bas. Avec le Relay, tu peux aller jusqu’aux extrémités de la scène, là où se trouvent les grands écrans. Nous n’avons jamais eu la moindre perte de signal.

it was like being plugged in with a cable - only betterEt pourtant, lors d’un festival de plus de 100.000 visiteurs, il peut y en avoir des problèmes! Pour ce festival, ils avaient installé des relais de téléphone portable et l’internet était accessible absolument partout. Malgré cela, nous n’avons pas eu le moindre problème d’interférence. w

Le son d’un système Relay est-il comparable à celui d’une connexion par câble?

Quand j’ai utilisé le Relay pour la première fois, j’ai été sidéré d’entendre à quel point le son était indemne. Tous les systèmes sans fil que j’avais utilisés jusque là modifiaient mon son de guitare. Je devais toujours compenser en poussant un peu plus l’ampli ou en accentuant l’égalisation. Avec le Relay, c’était comme si j’utilisais un câble – mais mieux encore! Et en plus, c’est ultra simple à utiliser: tu l’allumes et tu choisis un canal. C’est tout.

Ecoutez Dino et Fear Factory – leur tournée «World Industrialist» fait un tabac. Cliquez ici pour connaître les dates des concerts..

* Tous les noms de produits sont des marques commerciales de leurs détenteurs respectifs. Ceux-ci ne sont nullement associés ni affiliés à Line 6. Les noms et les illustrations de produits servent uniquement à faciliter l’identification des produits étudiés par Line 6 pour élaborer ses modèles.