Guy Coker: Un pionnier du sans fil numérique | Partie 2
   


La première partie de l’entretien était consacrée aux défis auxquels les systèmes sans fil analogiques doivent faire face. Guy Coker explique maintenant les avantages d’une approche numérique en général et des solutions Line 6 en particulier.

Quels sont les avantages d’un système numérique?

Un système sans fil numérique d’une résolution de 24 bits restitue une image numérique fidèle à 100% du signal de l’instrument ou du chant. C’est comme si vous enregistriez le chant ou l’instrument dans un excellent studio avant de l’envoyer au récepteur. L’émetteur ne transmet qu’une suite binaire de chiffres à l’émetteur, ce qui évite toute ambiguïté et ne laisse aucune place à l’erreur.

Quand le récepteur reçoit le signal, il est aussi clair et net qu’à la source, juste avant l’émetteur. Ni la plage dynamique ni la réponse en fréquence n’est modifiée. La plage dynamique est d’ailleurs de 120dB et même les basses fréquences les plus graves parviennent au récepteur.

Quelle est ta philosophie et d’où te vient l’inspiration pour poursuivre le développement des différents systèmes sans fil numériques Line 6?

Je pars du principe que nos systèmes sans fil doivent fonctionner de façon fiable et agréable pour l’utilisateur. C’est pourquoi mes innovations visent à automatiser des tâches.Contrairement aux systèmes analogiques, les systèmes sans fil de Line 6 automatisent de nombreuses tâches: le réglage du niveau optimal du signal et du rapport signal/bruit, la sélection de fréquence de transmission, la diversité, l’affichage de l’usure des piles, de données télémétriques etc. L’utilisateur de notre système n’a pas besoin d’une formation technique pour obtenir un bon résultat.

Pourquoi les systèmes XD-V utilisent-ils la bande des 2,4GHz?

Nous avons choisi la bande des 2,4GHz pour pouvoir proposer un produit utilisable dans le monde entier, sans licence. L’utilisateur n’a donc pas besoin de se procurer une licence d’exploitation payante. D’autres systèmes sans fil peuvent obliger un groupe en tournée à acquérir les droits d’exploitation pour certaines fréquences. Quand le budget est serré, cet atout est important; il représente aussi une économie appréciable de temps et d’énergie.

De plus, dans la bande des 2,4GHz, vous n’avez pas d’interférences d’émetteurs de télévision, de relais de téléphonie mobile etc. J’en profite d’ailleurs pour tordre le cou à un préjugé courant: vous n’avez absolument pas besoin d’une ligne de vision entre l’émetteur et le transmetteur pour que le système fonctionne correctement.

Peux-tu nous parler de la protection audio de pointe et des technologies numériques exclusives comme DCL™ qui préserve les signaux XD-V des interférences WiFi et d’autres types?

Nous utilisons un protocole sans fil propriétaire qui n’est reconnu que par nos systèmes. Notre système considère les autres signaux RF comme du bruit puisqu’ils ne contiennent pas notre protocole. Peu importe donc le nombre de signaux dans l’air: notre système les ignore car “ils parlent une autre langue”.

Peux-tu nous expliquer ce qu’est la ‘diversité’ et en quoi les systèmes sans fil numériques Line 6 l’abordent différemment des systèmes analogiques?

La diversité consiste à améliorer la fiabilité du signal en utilisant plusieurs canaux de communication. La plupart des systèmes analogiques sont pourvus de deux antennes dont les signaux de réception sont pris en considération et additionnés (sommés). Avec la diversité, quand une antenne reçoit un bon signal, l’autre le perd. La qualité des signaux n’est jamais identique pour les deux antennes et elle varie constamment. Les moments de transition posent problème car ils engendrent du bruit et de la distorsion.

Nos systèmes, par contre, disposent de deux récepteurs qui ne traitent que les signaux de “leur” antenne. Ici aussi, quand une antenne reçoit de “bonnes” données, l’autre en reçoit de “mauvaises” mais elles ne sont jamais additionnées. Le passage d’un signal à l’autre se fait en temps réel.

Nous allons encore plus loin en changeant régulièrement de fréquence. Un système LAN sans fil est stationnaire mais pas nous: nous sautons d’une fréquence à l’autre. Les systèmes sans fil analogiques ont besoin d’un canal libre alors que nous nous déplaçons en permanence, ce qui complique considérablement toute interférence.

Dans la troisième et dernière partie de cet entretien, Coker nous fera part des impressions des utilisateurs concernant la modélisation de micros et d’autres fonctions.